Côte d’ivoire| A 26 ans, Il produit des huiles cosmétiques naturelles à partir de plantes végétales locales.

thumbnail

''Je veux être ambassadeur de la lutte contre la dépigmentation''.

Louis Jordan GADEGBEKU est un jeune entrepreneur ivoirien, qui s’est donné pour objectif de prôner le made in Côte d’ivoire dans la cosmétique, à travers la production de produits de beauté naturels, issus de matières premières végétales naturelles.

Etudiant en psychologie, Louis Jordan a exercé en tant que commercial dans diverses entreprises avant de se laisser piquer par le virus de l’entrepreneuriat. Lors de ses visites dans des une huilerie et usines de cosmétiques, Il avait remarqué l’utilisation d’éléments chimiques dans la fabrication des produits de beauté. Ce fervent défenseur de la planète et de l’environnement a donc pensé à trouver des méthodes de transformations des matières premières ivoiriennes, sans impact négatif sur l’environnement et le réchauffement climatique pour la production de produits de beauté.

Sa rencontre avec Mouna Coulibaly Van Gils fondatrice de subsaharian bio va alors accélérer les choses. Il apprend à ses côtés et découvre des méthodes naturelles pour la fabrication de  cosmétique naturelle. Ainsi démarre l’aventure palmiste doré en Septembre 2019.

''Mon objectif c’est que chaque ivoirien se sente fier d’utiliser un produit qui vient de chez lui et qui est fait pour lui''.

Depuis, avec Palmiste doré, il produit des cosmétiques naturelles à la main, des savons, des baumes, des crèmes sans colorant ni additif chimique grâce à des matières premières locales. Engagé dans le développement durable et dans la lutte contre la pollution, il a apporte une solution palliative, adéquate, naturelle, bonne pour la peau et pour l’environnement. Sa spécialité réside principalement en la transformation des matières premières locales telles que l’huile de palmiste, le beurre de karité, le beurre de cacao.

''Palmiste doré a un bon retour sur le marché. Dès le départ de nombreuses personnes ont adhérés à notre vision de cosmétique plus saine et fabriquée chez nous, avec nos matières premières".

Aujourd’hui, après seulement 3 mois d’existence, il a déjà réussi à fidéliser environ 300 client(e)s avec plus d’un millier d’abonnés sur les réseaux sociaux et un chiffre d’affaire de plus d’un million. Il prévoit engager quatre personnes à temps plein, pour l’aider dans cette tache, vu qu’il pilote tout seul de développement de cette startup. La particularité de Palmiste doré c’est son service après-vente qui suit le client et la possibilité d’adapter des cosmétiques sur mesure taillées en fonction des goûts et préférence du client. ''J’ai commencé sur fond propre, je réinvestis les bénéfices en formation, en recherche et développement, en matières premières et dans le budget de communication, afin d'accroître la notoriété de notre marque naissante".

A long terme, Louis Jean désire positionner Palmiste Doré comme le leader ivoirien de la cosmétique naturelle et l’intégrer les habitudes de consommation de la population ivoirienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top